TENFOR

La Compagnie TENFOR THEATRE.

Jouer pour avoir le droit de ne pas se taire.

Le travail du comédien de Théâtre Forum

avec la Cie TENFOR Théâtre

Chaque intervention de la Cie Tenfor Théâtre part d’une fiction théâtrale adaptée aux questionnements des organisateurs et aux préoccupations des publics. Les fictions sont interprétées par des Comédiens formés aux méthodes du Théâtre forum.

Le Meneur de Jeu questionne le spectateur à propos de la fiction et recueille les premières impressions du spectateur. Il est maïeuticien et facilite l’émergence des alternatives. Puis, devant des propositions d’alternatives, il invite le spectateur à venir expérimenter son alternative sur scène en compagnie des comédiens. Le spectateur passe de son siège à la scène et devient spect-acteur. Les comédiens l’accueillent et ils vont jouer, avec lui, son alternative évoquée.

Les Comédiens sont donc dans une posture d’écoute et peuvent interagir aux propos du spect-acteurs. Formés aux techniques d’improvisations du Théâtre Forum, ils sont en capacité de questionner le spect-acteur, de relancer le débat de rebondir à des paroles et de pousser le spect-acteurs dans des retranchements les plus subtils.

Les comédiens ne sont pas simplement des faire-valoir des paroles du spect-acteur. Ils l’aident à rentrer dans un conflit théâtral pour lui permettre une expression distanciée (dans le cadre de la fiction) et de jamais tomber dans un psychodrame. Ils s’adaptent aux jeux du spectateur qui joue un rôle ne l’oublions pas. Les comédiens épient les faits et gestes, les silences et les mots, les émotions et les intonations. Ils ne perdent jamais de vue le spect-acteur.

Ils sont comme le meneur de jeu passés maître en questionnement. Ils rebondissent de question en question, abordant des questions dérangeantes, des questions qui prolongent la pensée du spect-acteur pour que les propos ne restent pas à l’état de slogan. Ils peuvent ainsi contrer des solutions magiques du spectateur mais sont à l’écoute des questions inopinées. (Des questions nouvelles)

Le travail spécifique dans le Théâtre Forum est de mettre en question tout propos du spect-acteur, les comédiens emploient les points de suspension qui permettent d’attendre une réplique nouvelle, innovante. Si la réplique ne vient pas, les comédiens concluront par une phrase exclamative qui pourra clore le jeu. Le meneur de jeu procède à un rapide tour d’horizon, avec le public, de la proposition du spect-acteur et un autre spectateur prendra alors la relève et poursuivra le jeu entamé par le premier spect-acteur.

Les Comédiens sont donc des assistants du questionnement du meneur de jeu, ils servent la question mais sans y répondre. Ils sont en capacité de présenter leur réponses « dictatoriales » qui n’amènent pas de discussion (enfin, normalement) mais permettent de soulever l’indignation des spectateurs. C’est sur cette indignation que nous suscitons aussi des alternatives jouées par les spectateurs.

Les Comédiens vont et viennent de questions en exclamations pour ouvrir le dialogue, pour susciter le jeu et le conflit dramatique qui sont sources de créativité d’alternatives.

Les Comédiens étudient les stratégies du spect-acteur mais sont aussi des agent-doubles, ils offrent des fêlures, des contradictions, des gouffres où le spectateur peut s’avancer pour dialoguer pour proposer son point de vue, pour proposer sa question et ses réponses.
A partir de leur texte de base, écrit au cordeau dans une mise en scène déterminée, ils évoluent en toute logique avec leur personnage aux cours d’improvisations avec le spectateur.

Les comédiens tentent un regard différent sur l’autre, ils participent à l’expression du spect-acteur.